Comment réussir à se mettre moins de pression au tennis ?

19 août 2017

Peut-être que tu t’es déjà demandé :

« Comment réussir à me mettre moins de pression au tennis ? A arriver plus relâché en match ? »

Car oui, la plupart des joueurs de tennis se mettent une pression dingue avec d’entrer sur le court.

Et lors d’un de mes derniers lives sur Facebook, j’ai reçu une question très intéressante qui me demandait :

“Comment se libérer de l’importance du match ?”

Je pourrais en parler 2 heures…

… Néanmoins, il y a des points que je peux développer dans cet article qui vont énormément t’aider si toi aussi il t’arrive de te mettre trop de pression au tennis.

1) Passer d’un objectif de résultat à un objectif de processus

Que le match soit important pour toi, c’est normal.

Et tant mieux d’ailleurs car c’est ça qui va te permettre de donner le meilleur de toi-même.

Cela devient un problème non pas lorsque tu donnes trop d’importance à ton match.

Mais surtout lorsque tu donnes trop d’importance au résultat.

(Je ne suis pas en train de dire que le résultat n’a aucune importance et que tu ne devrais pas avoir envie de gagner…)

Je dis juste que la pression de l’enjeu tue le plaisir du jeu.

Mais l’enjeu, c’est souvent toi qui en décide.

Car tu es trop attaché au fait de gagner ou perdre.

C’est d’ailleurs le seul objectif de beaucoup de joueurs en entrant sur le court de tennis.

Mais forcément plus tu mets de l’attention sur le fait de gagner ou perdre, plus cela crée du stress et de la tension.

 

Pourquoi ?

 

Tout simplement parce que tu as choisis un objectif qui ne dépend pas que de toi.

Ton adversaire peut faire un bon match…

Il peut tout simplement être plus fort que toi aujourd’hui.

Et ton cerveau sait que lorsque ton seul but est de gagner, il y a des éléments extérieurs qui entrent en jeu.

Cela engendre alors de la peur et une partie de toi se sent impuissante.

Si tu veux te sentir bien sur le court de tennis, tu dois absolument avoir un objectif dans lequel il n’y a que toi qui détermine son atteinte ou non.

Cela peut-être de rester concentré les 4 premiers jeux du sets…

De venir au moins une fois au filet à chaque jeu.

Peu importe, le but c’est que tu aies un objectif dont tu sois le seul responsable de son atteinte.

Ca, c’est la première chose.

Parlons de la seconde maintenant…

2) Apprendre à « Aimer » la défaite 

Souvent la plupart des joueurs sont dépités à l’issue d’une défaite.


D’un côté, c’est une bonne chose car c’est un des points communs des champions :
Ils détestent perdre.

Néanmoins, la différence entre un champion dans la tête et un autre est que :

Le champion cherche à apprendre de sa défaite.

Alors que l’autre se critique et se répéte qu’il est nul.

Qu’il ne vaut rien.

Qu’il devrait arrêter le tennis…

Un discours que l’on retrouve souvent chez les joueurs de tennis.

Or, la défaite est essentielle pour progresser au tennis.  

Pour grandir.

Pour évoluer.

 

La différence d’ailleurs se trouve essentiellement dans les questions que les joueurs se posent à l’issue d’un match.

Car les questions que tu te poses inconsciemment déterminent toutes tes pensées.


Les champions se demandent à la fin de chaque match :

Qu’est-ce que j’ai fait de bien ?

Où est-ce que je peux encore progresser ?

 

Alors que les autres se demandent :

« Pourquoi est-ce que j’ai perdu ? Pourquoi j’ai mal joué ? «

Ton cerveau va alors séléctionner tout ce que tu ne fais pas bien pour trouver une explication à cela.

Cela amène alors des réponses du type : « parce que je suis nul, parce que je ne vaux rien… ».

 

Je veux vraiment que tu comprennes à quel point ton esprit et ta vie sont guidés par les questions que tu te poses.

En changeant les questions que tu te poses, tu changes alors la perspective dans laquelle tu vois les choses.

Et cela amène alors des états émotionnels différents.

 

Car toutes tes émotions dépendent toujours de tes perceptions.

Alors tes perceptions sont déterminés par ta perspective et donc les questions que tu te poses.

 

3) Avoir de la gratitude pour le fait de jouer au tennis

Oui, je sais, ce n’est pas un concept ultra-populaire chez les sportifs…

D’ailleurs quand je conseille aux joueurs 1ère série que je coache individuellement de ressentir et d’exprimer davantage leur gratitude sur le fait de jouer au tennis, j’ai souvent des réactions du type :

« Ca ne m’intéresse, ce que je veux, c ‘est des résultats… ».

J’étais d’ailleurs moi aussi comme cela quand j’étais joueur…

Seulement je sais aujourd’hui à quel point cela change totalement leur vision des choses.

C’est pour cette raison que je leur dit toujours :

« Sois un bon sceptique. Tu as le droit de ne dire que cela ne marche pas qu’à condition d’avoir vraiment essayer. Donc ce que l’on va faire, c’est que tu testes cela pendant les 4 prochains que tu as à jouer et ensuite on voit. «

 

Le plus drôle, c’est qu’au bout de 2 mois de coaching mental, la plupart me disent « Tu sais julien, une des choses qui a fait le plus de différence dans mon tennis, c’est d’avoir de la gratitude d’entrer sur le court ».

Car la gratitude est l’émotion la plus vibrante qui existe.

La frustration et la gratitude ne peuvent co-exister

L’énervement et la gratitude ne peuvent co-exister…

Le manque de confiance et la véritable gratitude ne peuvent co-exister.

 

Alors ce que l’on va faire, c’est que toi aussi, tu vas tester cela pendant 4 matchs..

Comment ?

C’est simple avant chaque match, je veux que tu te poses la question :

« Comment je peux apprécier encore davantage la chance que j’ai de jouer ce match ? « .

Et tu vas te poser cette question au moins 5 fois en boucle…

Prêt pour relever ce challenge ?

Super !

Passons maintenant à la 4ème chose que tu peux faire pour te mettre moins de pression au tennis.

 

4) Travailler sur ton estime de soi diminue la pression au tennis

Si tu es compétiteur et que tu souhaites avoir davantage confiance en toi, regarde cette vidéo :

Le 4ème point que je voulais aborder dans cet article est le fait de comprendre que ta valeur ne dépend pas de ce que tu fais ni de tes résultats.

Car beaucoup de joueurs font correspondre la valeur qu’ils pensent avoir avec leur dernier résultat..

C’est à dire que si ils gagnent, ils ont une estime d’eux-mêmes hautes et si ils perdent, ils se trouvent nuls et remettent tout en question.

C’est ce que l’on appelle en psychologie une estime de soi haute et instable..

 

Et c’est justement une des principales raisons pour laquelle les joueurs se mettent tant de pression au tennis.

Car tout être humain veut 2 choses : Se sentir aimé et se sentir compétent.

Ce sont des besoins vitaux.

 

Sauf que si j’estime que je ne mérite pas d’être aimé dès que je perds un match, cela crée alors une tension énorme en moi.

Car je pense alors que si je perds je ne mériterais plus d’être aimé.

Je suis alors en train de m’attaquer à un de mes besoins vitaux !

 

Il est donc indispensable de comprendre que ta valeur ne dépend ni de ce que tu fais ni de ce que tu as mais uniquement de ce que tu es.

Je répéte : ta valeur dépend de ce que tu es et non pas de ce que tu fais ou de ce que tu as.

Malheureusement , nous vivons dans une société qui nous fait croire depuis petit que nous devons vivre selon le faire et l’avoir..


Seulement, tant que tu ne comprendras que tu mérites d’être aimé pour ce que tu es.

Que tu as de la valeur pour ce que tu es…

Alors tu ne pourras pas te libérer de la pression que tu te mets en match.

 

Prends cette décision aujourd’hui : Je m’aime inconditionnellement, peu importe mes résultats, juste pour l’être que je suis.

Je veux t’entendre depuis mon ordinateur faire cette déclaration :

Je m’aime inconditionnellement, peu importe mes résultats, juste pour l’être que je suis.

Je n’ai pas besoin de validation extérieure car je suis digne d’être aimé, c’est tout !

Répète cette phrase encore et encore !

Jusqu’à ce qu’elle fasse partie de chacune de tes cellules.

 

Voilà, ce que j’avais à te dire aujourd’hui, j’espère que cela t’aidera !

Dis-moi en commentaire ce que tu as utilisé à partir d’aujourd’hui parmi ces 4 clés :).

 

Avec passion,

Julien Musy

 

PS : Si tu as aimé cet article, ne le garde pas pour toi, partage-le ;).

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required