Ton véritable rêve : Etre professionnel au Tennis !

29 juillet 2017

Doit-on croire en son rêve d’être champion de tennis quand on est jeune ?

 

Avant-hier, je donnais une conférence-web destiné aux parents de joueurs (tu peux d’ailleurs t’inscrire en cliquant ici si tu es parents) et j’ai eu une remarque que j’ai trouvé très intéressante…

J’ai même décidé d’en faire un article comme tu peux le voir. A la base, cet article était destiné aux parents de joueurs…

…Mais en me relisant, je me suis rendu compte que j’avais dévié pour laisser parler mon coeur. Et que finalement mon coeur voulait te parler à toi !

A toi qui est jeune et qui a ce rêve d’être champion…

A toi qui a les yeux qui brille quand tu vois le palmarès de Roger Federer ou de Maria Sharapova.

A toi qui vit tennis, qui respire tennis et qui est passionné par ce sport.

Alors reste-bien attentif à ce que je vais te dire car il pourrait bien guider ta carrière dans les années qui viennent.

 

1ère question : Dois-tu croire en ton rêve d’être champion ?

 

Tu as sûrement déjà entendu des gens autour de toi te dire que c’était dur… Que très peu y arrivent… Et qu’il y a beaucoup de sacrifices à faire…

Ces gens-là n’ont pas tort ! Mais oublie cela ! Définitivement… Je veux plus que tu penses à cela !

TU DOIS CROIRE EN TON RÊVE !

Car c’est la première chose sans laquelle rien ne se passe.

Si tu ne crois pas en ton rêve, personne ne le fera à ta place… Bien au contraire, si tu as un grand rêve, les personnes autour de toi vont chercher à te décourager (parce qu’eux-même n’ont pas osé croire en leurs propres rêves à ton âge ou alors qu’ils ont peur pour toi… que tu passes à côté de ta jeunesse ou que tu ne réussisses pas à l’école). Tu peux d’ailleurs regarder la vidéo de Larry Smith en cliquant ici qui t’explique très bien ce phénomène.

Bref, revenons à ton rêve :

Si ton rêve aujourd’hui est d’être champion alors vas-y !

Je te souhaite de tout mon coeur d’y croire.

De tout donner pour pouvoir le vivre !

De faire les efforts au quotidien qui vont te permettre de devenir ce joueur ou cette joueuse en capacité de manifester ce rêve. Car si tu veux atteindre ce rêve, c’est possible ! EVERYTHING IS POSSIBLE ! Tu comprends ? Tout est possible !

Attention, je ne te vends pas du rêve… je préfère te le dire mais tu vas devoir travailler dur… Progresser dans ta technique, ton mental, ton physique et tous les aspects qui peuvent te rapprocher de la performance.

 

Rêve ou Fantasme… Se bercer d’illusion ?

 

J’éveille ton attention sur cette différenciation… C’est quoi la différence entre un rêve et un fantasme ?

 

Un rêve, c’est un but qui te fait vibrer, qui te prend aux tripes, qui te donne envie de donner le meilleur de toi-même chaque jour, à chaque instant et à chaque entrainement…

Quand tu as un véritable rêve, aller t’entrainer devient plus fort que la flemme, l’énergie crée par ce but surpasse la fatigue de l’effort…

 

Alors que le fantasme, c’est juste du désir, juste une envie d’être champion mais sans être prêt à faire les efforts. Avoir le fantasme d’être champion, c’est affirmer “Je veux être professionnel” mais abandonner dès que c’est dûr.

Un fantasme, c’est vouloir réussir sans être prêt à payer le prix qui va avec en terme de temps, d’énergie, d’efforts, de sacrifices…

Il n’y a rien de mal à avoir le fantasme d’être champion mais si c’est ton cas, sois honnête avec toi… Ne te mens pas ! Ne te demande pas à tes parents de t’inscrire à tous les tournois si ce n’est pas ton rêve… Joue pour t’amuser mais ne te berces pas d’illusion.

 

Alors si cette dernière phrase t’énerve, il y a deux possibilités :

  1. La première, c’est que tu veux vraiment être champion et que tu fais les efforts au quotidien, que tu te donnes le meilleur de toi-même à chaque entraînement et que la simple allusion au fait de se mentir à soi-même t’irrite car c’est inenvisageable pour toi…
  2. La deuxième, c’est que j’ai tapé où ça fait mal… Qu’en réalité, tu ne fais pas les efforts au quotidien. Que tu abandonnes dès que c’est dur, que tu balances des matchs…

Si tu es dans cette seconde situation, il y a deux solutions :

La première, tu réalises que tu n’es pas prêt à faire les efforts et c’est ok, il n’y a pas de mal à cela, ce n’est pas pour autant que tu vas rater ta vie. Ou même que tu as moins de valeur qu’un autre qui fait les efforts. C’est juste que tu as d’autres choses à offrir au monde.

La deuxième, ce que je viens te dire t’a fait mal et tant mieux ! Oui, tant mieux car aujourd’hui, tu réalises que quelque chose doit changer… Tu réalises que tu dois te bouger si tu veux atteindre ce rêve.

Tu réalises alors qu’à partir d’aujourd’hui :

  • Tu veux tout donner à chaque entrainement
  • Tu ne veux plus jamais baisser d’intensité en match
  • Tu ne veux plus jamais laisser un discours interne négatif te saboter
  • Tu veux reprendre le contrôle de ton esprit lorsque la frustration et la colère font surface
  • Tu veux pouvoir te regarder dans une glace dans 20 ans et être capable de te dire « J’ai tout donné et je n’ai aucuns regrets, je suis fier de moi »

 

Et en réalisant tout cela, tu vas prendre une putain de décision !

La décision de tout donner à partir d’aujourd’hui.

 

Pourquoi ?

Pas pour être champion (enfin si cela te motive, tu peux)..

..Mais surtout parce que tu as envie de devenir la plus belle version de toi-même.

Parce que tu as envie de te donner la chance de vivre ton rêve.

 

Et cela peu importe ce que les autres vont te dire…

Parce que ça, on en a rien à foutre ! Ce qui compte, c’est que tu veux toi… Ce qui te fait vibrer !

Car au fond de toi, tu sais que c’est possible.

Tu sais que tu peux y arriver ! Et que tu vas tout faire pour y arriver.

 

Parce que c’est trop important pour toi ! N’est-ce pas ?

Et tu sais que j’ai raison sinon tu ne serais plus en train de lire cet article.

 

Alors prends-la cette décision. Pas demain, aujourd’hui !

Cette décision de tout donner pour avoir une chance de réaliser ton rêve.

 

Ce que je viens de te dire te parle ?

Super !

Alors imprime-cela, affiche-le en grand dans ta chambre et fais-toi cette putain de promesse : “Je me promets faire tout ce que je peux faire pour devenir tout ce que je peux être”.

 

Tu veux encore plus de motivation ? Alors regarde cette vidéo réalisé par un des mes mentors :

 

 

Et je finirais par ce texte de Marianne Williamson :

 

Notre peur la plus profonde
n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question…
Qui suis-je, moi, pour être brillant,
radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir
pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.

Nous sommes nés pour rendre manifeste
la gloire de Dieu qui est en nous.

Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
elle est en chacun de nous,

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur,
notre puissance libère automatiquement les autres.

 

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required
Gaetan

Vraiment un super article! Merci beaucoup!

    mentaldacier

    Merci Gaetan 🙂

Leave a Comment:

All fields with “*” are required