Jelena Ostapenko et l’importance de croire en toi…

13 juin 2017

16H12…

J’arrive en Bretagne seul pour prendre 3 jours pour me ressourcer…

Fatigué, j’allume la télé.

C’est alors que je vois une jeune fille de 20 ans en train de revenir à un set partout face à Simona Halep !

Je me prends alors au match…

A vibrer…

A espérer de tout mon coeur que cette fille gagne…

Mené 6/4 3/0, elle continue à se battre, à s’engager, à y croire…

… Pour finalement gagner le 2ème set.

Avant de faire un début de 3ème set moyen…

…Puis de nouveau croire en elle.

Mettre de l’intensité sur chaque frappe !

S’engager.

Rien lâcher.

Jusqu’à remporter le 3ème set 6/4 et gagner Roland-Garros à seulement 20 ans !

Alors que personne ne misait sur elle. 

A ce moment-là, je me sens mon corps rempli d’émotion.

Inspiré par l’exploit de cette jeune joueuse.

J’ai les yeux humides…

J’observe le regard entre Jelena Ostapenko et sa maman…

…Ce regard dans lequel on peut voit tellement d’années de travail.

De dépassement de soi.

Pour atteindre enfin ce rêve.

C’est tellement inspirant !

 

 

Pourquoi ?

Pas parce qu’elle a un tennis incroyable…

… Mais seulement parce qu’elle a dû travailler tellement dur.

Croire en elle tellement fort !

Développer une certitude tellement puissante que son rêve est possible.

Qu’à 20 ans, elle devient un modèle et une source d’inspiration pour des milliers de personnes.

Sentir cette détermination en elle.

Imaginer tous les moments de doutes qu’elle a pu traverser.

Percevoir tous les efforts qu’elle a dû effectuer jusqu’à aujourd’hui.

Personnellement, ça me prends aux tripes.

J’en ai des frissons.

Les larmes aux yeux.

Et en voyant cela, je comprends pourquoi je fais ce métier !

Tu peux aller plus haut, plus loin, plus vite

Parce que je suis sûr qu’au fond, toi aussi tu pourrais faire plus dans ton tennis.

Mais aussi dans ta vie.

Tu pourrais aussi être plus !

Si tu croyais davantage en toi.

 

 

Alors juste avant de continuer, si tu fais partie des sceptiques qui voient la psychologie ou le mental comme quelque chose d’ésotérique.

Ou bidon…

C’est ton choix, c’est ok et je le respecte.

Mais ne perds pas ton temps à lire la suite de l’article.

Car je souhaite m’adresser uniquement aux personnes qui ont envie de croire en leurs rêves.

Donc que tu aies un rêve d’être pro ou pas.

Que tu sois jeune ou adulte ;

Que tu joues au tennis ou même pas.

Je sais qu’il y a des rêves au fond de toi…

Alors reste attentif !

Car je souhaite que cet article marque ta carrière tennistique ! (Ou même ta vie)

 

 

Pourquoi cette joueuse pourrait gagner Roland-Garros à 20 ans en sortant de nulle part et pas Toi ?

(Si tu as d’autres rêves qui ne sont pas dans le tennis alors change le mot gagner Roland-Garros par ton rêve)

Parce qu’elle a plus de talent ?

Une meilleure technique ?

Un physique plus endurant ?

Non, ce n’est pas la raison.

Enfin, cela deviendra la raison à partir du moment où tu le croirais.

Car notre cerveau est programmé pour toujours répondre à la perception que nous avons de nous-même.

Donc si tu penses que tu n’y arriveras pas…

… Alors tu auras raison !

(Quelque soit le domaine…)

 

Attention, mon propos n’est pas de te dire que parce que tu y crois, tu vas y arriver.

Mon propos est de te dire que si tu n’y crois pas, c’est absolument sûr que tu n’y arriveras pas.

Et au-delà de ça, le but n’est même pas de gagner Roland-Garros (ou de réaliser ton rêve)

Mais de pouvoir te regarder dans un glace à 30 ans, 50 ans, 80 ans et pouvoir te dire :

Je n’ai peut-être pas gagné Roland-Garros (ou réalisé mon rêve) mais je me suis donné les moyens d’aller au bout de mon rêve (peu importe le classement que j’ai atteins).

 

Qu’est-ce qui fait que mener 6/4 3/0, cette fille continue de se battre ?

Parce qu’elle y croit encore !

La croyance conditionne toujours l’expérience.

Parce qu’elle continue à jouer point par point.

Et à tout donner.

 

Pourquoi arrive-t-elle à cet exploit à 20 ans ?

Ce n’est sûrement pas une question de talent.

(Pas qu’elle n’ait pas de talent mais beaucoup en ont autant qu’elle)

Alors pourquoi ?

Parce qu’elle a été prête à faire ce que les autres n’étaient pas prêt à faire.

Travailler plus dur.

Croire en elle plus fort.

Se battre plus longtemps.

Frapper avec encore plus d’intensité.

Jusqu’à faire douter Simona Halep.

Parce qu’un champion ou un championne, c’est avant tout un générateur de doute.

Quelqu’un qui dégage une telle envie qu’il en ait douter l’adversaire.

Quelqu’un qui fait preuve d’une telle combativité qu’il fait rater l’adversaire.

Combien de fois par an mets-tu cette même détermination dans un match ?

Cette même intensité ?

Cette même persévérance ?

Peu de fois à mon avis.

Et même si il existe tout un tas d’outil pour gérer ses émotions..

Améliorer sa confiance en soi.

Tout part avant tout de cette volonté !

De ta volonté !

A quel point es-tu déterminé à gagner ce point ?

A quel point es-tu déterminé à gagner ce match ?

A quel point es-tu déterminé à réaliser tes rêves ?

Deviens un générateur de doutes dans la tête de tes adversaires !

 

(et cela va au-delà du tennis :

Deviens un générateur de doutes dans la tête de tes clients si tu es entrepreneur.

Jusqu’à ce qu’ils se disent « Je devrais tout de même tester son produit ou service »

Dans la tête de ton patron si tu es salarié.

Jusqu’à ce qu’il se dise « Je devrais peut-être lui accorder une promotion ou une augmentation »

Dans la tête de la femme ou de l’homme qui te plait.

Jusqu’à ce qu’il ou elle se dise « Je devrais peut-être sortir avec lui ou elle quand-même »)

Crois en toi tellement fort que ton adversaire sera obligé de douter !

 

Peut-être que tu te demandes comment faire ?

Cela commence par reconnaître ta valeur en tant que personne.

Avoir de l’estime pour toi-même.

T’aimer inconditionnellement.

Te féliciter quand tu fais quelque chose de bien.

Cesser de te critiquer.

Cesser de te juger.

Te faire une promesse : La promesse que tu ne laisserais plus jamais le doute s’installer en toi.

Te promettre qu’à partir d’aujourd’hui, tu croiras en toi peu importe les circonstance.

 

Croire pour voir et surtout Croire en toi !

Parce que l’élève a besoin de voir pour croire.

Tandis que le maître décide de croire pour voir.

La confiance en soi, c’est avoir la foi en soi en l’absence de toutes preuves extérieures.

Alors tu peux te dire que mon article est pourri…

Et que toute façon, cela ne marche pas…

…La bonne nouvelle c’est qu’encore une fois, tu auras raison.

Et je te rassure, cela ne m’empêchera pas de dormir !

Même si au fond, je serai frustré.

Frustré parce que je sais que tu as un potentiel beaucoup plus grand que ce que tu exprimes aujourd’hui.

Et je te souhaite tellement de prendre cette décision de croire en toi.

Peu importe ce que t’ont dit les autres.

Tes parents.

Tes entraîneurs.

A partir d’aujourd’hui, tu vas leur montrer !

Leur montrer qui tu es vraiment.

Et à quel point tu es exceptionnel.

Comme l’a fait Jelena Ostapenko ce samedi.

 

Une décision…

Alors prends cette décision aujourd’hui :

A quelle endroit de ton tennis ou de ta vie souhaite-tu croire davantage en toi à partir d’aujourd’hui ?

……..

Quelle est la promesse que tu vas te faire dès aujourd’hui ?

……….

 

 

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required