Se donner le droit de perdre au Tennis

4 juin 2017

Hier, j’avais la chance de donner une conférence dans un club de Tennis…

Et derrière, j’ai rencontré dix jeunes en coaching individuel.

Parmi, ces 10 jeunes…

… Pas 1 n’arrivait à se libérer de ce dont je vais te parler dans cet article !

Cette chose qui est pourtant une chose essentielle pour jouer le même tennis à l’entrainement qu’en match.

Se donner le droit de perdre et de ne pas être au top

Comment se fait-il que la plupart des joueurs des tennis ne s’autorisent pas à ne pas être au top ?

Se répètent des phrases du type « J’ai pas le droit de perdre » dès qu’ils jouent en contre.

« J’ai pas le droit de râter cela » dès que la balle semble facile…

Est-ce que cela vient du système d’éducation français ?

Des mentalités françaises en général ?

Je ne sais pas…

… Et la réponse ne m’intéressent même pas !

Ce qui m’intéresse…

… C’est comment faire pour que toi (ou tes enfants) puissent à se libérer et à lâcher cette interdiction !

Le droit de ne pas être au TOP !

Première chose que tu dois intégrer au plus profond de toi : TU AS LE DROIT DE PERDRE !

TU AS LE DROIT DE NE PAS ETRE AU TOP !

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’en général, un joueur qui fait entre 50 et 100 matchs par an va jouer 3 à 5 matchs avec des très bonnes sensations.

Le reste du temps, tu vas devoir gagner avec les moyens du jour…

Avec la forme du jour…

Le coup droit du jour…

La motivation du jour…

Ce qui va te faire progresser, ce n’est pas le nombre de match où tu gagnes en jouant l’acier !

Mais uniquement le nombre de match où tu continueras à essayer de produire ton match en restant calme quelque soit ton niveau du jour.

Un champion, c’est quelque qui est capable de gagner même quand il joue mal et qu’il ne sent pas au top.

Accepter de mal jouer, c’est cela un bon MENTAL !

Mais pour réussir à faire cela, tu dois accepter de mal jouer !

Accepter que tout ne se passe pas comme tu le veux.

Car dès que tu t’énerves, te frustres, ton jeu se dégrade.

 

Et avoir un bon mental, ce n’est gagner quand tout va bien.

Ce n’est pas être calme quand tout va bien.

Ce n’est pas être motivé les jours où tous tes coups rentrent.

 

Avoir un bon mental, c’est être capable de maintenir le cap même quand rien ne se passe comme tu veux.

Avoir un bon mental, c’est avoir cette capacité à rester dedans même quand tu ne sens rien.

A continuer à croire en toi…

…Même quand tu ne mets pas une balle dans le court et que tu es mené un set à 0 !

C’est ça un mental d’acier !

 

Si l’on prend la métaphore du marin..

Un bon marin n’est pas celui qui ne dévie jamais du cap mais c’est celui qui a cette capacité à constamment redresser le cap !

Intention – Attention – Aucune Tension

Un joueur de tennis doit devenir un joueur de tir à l’arc…

Laisse moi t’expliquer cela.

Le tireur pose l’intention de toucher la cible.

Il mets son attention sur la flèche, son arc, la cible…

Et une fois qu’il a tout fait pour toucher la cible, il lâche la flèche sans attente.

Car il sait qu’il ne peut pas tout contrôler…

Le vent, les paramètres extérieurs, sa forme peuvent l’empêcher de toucher cette cible mais il est ok avec cela !

 

Le joueur de tennis doit avoir la même attitude :

Je pose l’intention d’être au top pour mon prochain tournoi.

Je me mets mon attention chaque jour sur mes entrainement, mon physique, ma capacité à rester calme, confiant et serein.

Et lorsque j’arrive en match, je n’ai pas d’attente.

Je joue chaque point de la meilleur manière que je le puisse maintenant…

Avec ma forme du jour…

Mes sensations du jour…

Sans attentes…

En sachant que j’ai le droit de râter, j’ai le droit de perdre.

J’ai le droit ! Tout simplement !

Intention-Attention-Aucune Tension… (La formule magique de la concentration).

 

Si tu arrives à faire cela, tu pourras dire au-revoir au stress…

A la peur de perdre !

Et pouvoir te libérer en match…

 

J’espère que cet article a pu t’être utile 🙂

Avec passion,

Julien Musy

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required