4 choses qu’un parent de joueur de tennis peut faire immédiatement pour aider son enfant à mieux jouer au tennis

29 mai 2017

Il y a 4 choses que l’on peut faire immédiatement pour aider son enfant à mieux jouer au tennis en match.

Et cela n’inclue pas le fait de frapper des balles avec lui, ni de lui donner des conseils et encore moins de l’entraîner physiquement.

Cela inclue seulement d’améliorer tes aptitudes en tant que performer’s parent (j’ai rien trouvé de mieux comme appellation…)

Car tu as un véritable rôle dans la performance de ton fils ou de ta fille.

Et ton rôle en tant que parent est d’aider ton fils à se relaxer, prendre du plaisir et jouer comme il/elle le fait à l’entraînement.

C’est tout…

Voici donc 5 moyens d’améliorer ta prestation de performer’s parent.

1) Evite les réactions émotionnelles en le regardant jouer.

La plupart des joueurs de tennis sont fortement influencés par leurs parents qui les regardent.

Des parents calmes, sereins et confiants dans les tribunes vont avoir un effet apaisant sur l’enfant dans les moments importants.

A l’inverse, un parent nerveux, en colère, distrait va engendrer la même émotion chez son enfant.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que notre cerveau est composé d’un certain type de neurones qu’on appelle les neurones miroirs.

Et qui nous permettent de ressentir ce que ressentent les personnes avec qui nous sommes connectés sans même que cette personne l’exprime.

De plus, 93% de notre communication est non-verbale et cela implique que ton fils ou ta fille ressent lorsque tu es stressé (Peu importe ce que tu essaies de lui faire croire…)

Fais de ton mieux pour rester relâché (même si les choses ne se passent pas de la meilleure façon qui soit).

Attention, ceci n’est pas un jugement, je suis conscient de la pression que cela engendre de regarder un match de tennis.

Mais saches tout de même que ton attitude a une forte impact sur la sienne.

Donc ne néglige pas ce premier point.

2) Elimine définitivement la comparaison et ne parle plus du tableau…

Le fait de se comparer est une des comportements les plus destructeurs pour l’estime de soi d’un enfant (ceci est aussi valable pour un adulte mais bon ce n’est pas le sujet ici…)

Pourquoi ?

Parce qu’enfant, nous sommes encore fragile et on a tendance à tout le temps aller regarder ce que les autres font de mieux que nous.

Ce qui fait inévitablement notre confiance.

A l’inverse, si tu compares ton fils ou ta fille aux autres en le mettant sur un piédestal, tu es en train de construire son Ego.

Or, c’est justement l’Ego qui répond à la peur de perdre et qui est responsable de 95% des problèmes de mental au tennis.

Ainsi, aide ton enfant à se focaliser sur ses forces et le plaisir qu’il a à jouer au tennis.

Aide-le à se focaliser uniquement sur ce qu’il peut contrôler.

Le tableau, l’adversaire, les perfs de untel, on s’enfout… Car il n’a pas pouvoir sur cela.

Et dès que nous nous focalisons sur ce dont nous n’avons pas de pouvoir, cela crée du stress et un sentiment d’impuissance.

De plus, le fait de se focaliser sur le tableau, sur qui il va jouer ensuite… est contraire à la performance.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la performance ne peut se produire qu’en étant pleinement ici et maintenant.

Pas demain, pas hier, ici et maintenant !

Aide-le à se focaliser sur ce qu’il se passe ici et maintenant.

3) N’essaie surtout pas de booster sa confiance avant un match en lui disant qu’il va gagner.

Tu dois plutôt lui dire qu’il ou elle va faire un bon match et lui rappeler pourquoi.

Ton enfant s’entraîne régulièrement et il fait des efforts toutes les semaines pour progresser.

Car lorsque tu lui dis qu’il ou elle va gagner, cela crée une pression supplémentaire chez beaucoup de joueurs.

En lui disant cela, beaucoup vont l’interpréter comme une obligation de gagner et donc ne vont pas se donner le droit à l’erreur.

En se faisant breaker d’entrée par exemple, il ou elle va paniquer. Car il ou elle a l’impression d’avoir l’obligation de gagner.

Aide-le à se focaliser sur le fait de faire un bon match, de s’amuser et à lâcher-prise avec le score.

4) Ne t’implique pas dans les litiges.

Peut-être que l’adversaire triche.

Peut-être que tu as envie de dire quelque chose.

Mais souviens-toi ce que a provoqué en toi lorsque le parent d’un des adversaires de ton enfant s’est impliqué dans le match.

Cela t’a irrité, n’est-ce pas ?

Bien sûr car c’est un instinct de parent de réagir lorsque son enfant est “attaqué”.

En prenant partie, tu vas premièrement créer un climat de tension dans le match.

Deuxièmement, tu n’aides pas ton enfant à grandir et tu ne lui permet pas de gagner en autonomie.

La solution ?

Laisser ton fils ou ta fille vivre son expérience de jouer contre un tricheur.

Demande-lui ce qu’il ou elle a ressenti à la fin du match.

Et apprends-lui à gérer ce scénario la prochaine fois qu’il se produira.

Parent de joueur de tennis : Un vrai Job !

Et oui, déjà être parent, c’est quelque chose.

Mais être parent de joueur de tennis, c’est un carrière à soi tout seul (je suis pas sûr que ça se dire mais tu m’as compris).

C’est pour cela que je suis en train de préparer un programme génial pour les parents afin que tu puisses permettre à tes enfants de jouer leur meilleur tennis et SURTOUT d’être des joueurs(euses) épanouis.

Avec passion,

Julien

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required