4 stratégies pour reprendre confiance en soi au tennis

21 janvier 2017

La confiance en soi au tennis

 

Vous est-il déjà arrivé de vous dire « Je me sens en confiance aujourd’hui » ou à l’inverse de dire « Je ne sens rien en ce moment, je manque de confiance ».

Vous savez, il y a des jours ou dès l’échauffement, vous pouvez savoir si vous êtes en confiance ou pas.

Selon vos sensations, votre forme physique, votre envie de jouer, vous savez rapidement comment va se passer le match.

Et cela est le reflet de votre confiance en soi au tennis.

 

Néanmoins, on pense souvent que lorsque l’on est pas en confiance, c’est comme cela aujourd’hui et nous ne pouvons pas vraiment agir là-dessus.

Or, cela n’est pas vrai du tout, il est tout à fait possible de transformer ce niveau de confiance en soi au tennis. Je vais vous montrer comment dans cet article.

La confiance en soi est quelque chose de très important au tennis comme je peux l’expliquer dans les 6 clés du mental au tennis.

Je vous ai préparé 4 stratégies + Un bonus extrêmement puissant pour avoir pleinement confiance en vous et en votre tennis. Mais avant cela, laissez-moi définir la confiance en soi au tennis.

 

La confiance en soi au tennis, c’est quoi ?

 

La confiance en soi au tennis, c’est croire en son potentiel et en ses capacités.

Cette confiance est un sentiment qui permet de croire que l’on est capable d’agir de manière adéquat aux situations qui vous nous être présentées.

Elle est indispensable car elle permet de se sentir serein, détendu et relâché.

Ces 3 caractéristiques vous permettent alors de jouer votre meilleur tennis.

A l’inverse, le manque de confiance en soi s’exprime au travers d’une multiplicité de sentiments : anxiété, manque d’assurance, stress, tensions…

Et ces sentiments vont vous faire douter dans les moments importants.

Douter lorsque vous allez devoir conclure un match.

Mais aussi douter lorsque vous allez servir une deuxième balle sur balle de break…

Et vous savez que le doute est le pire ennemi du tennisman.

(Si le sujet des points importants vous intéresse, découvrez comment gérer les points importants au tennis en cliquant ici)

 

Comment se construit le manque de confiance en soi au tennis ?

 

La plupart du temps, le manque de confiance se crée par rapport aux références que l’on a du passé.

Ce peut-être parce qu’un jour, un entraîneur nous a dit qu’on avait vraiment un revers pourri.

Ou encore un match dans lequel on aurait du gagner et où finalement on a perdu.

Le cerveau ne mémorise que les situations qui ont soit été répétées assez souvent, soit qui ont été chargées d’émotions.

Par exemple, si vous faites plusieurs fois une double faute sur balle de break alors votre cerveau va se rappeler de cette situation à chaque fois que vous serez confronté à cette situation.

Cela créera alors du doute.

Par rapport aux émotions, si un jour, vous avez perdu un match que vous ne deviez pas perdre et vous y avez associé beaucoup de déception et de frustration..

Alors votre cerveau s’en souviendra et vous l’aurez ancré comme une référence.

Vous pourrez alors vous mettre à douter sur des matchs sur lesquels vous avez pourtant le contrôle.

 

Comment reprendre confiance en soi au tennis ?

 

Je vais vous dévoiler 4 stratégies qui vont vous permettre de reprendre confiance en votre tennis.

Et de pouvoir ensuite déployer plaisir et performance chaque fois que vous rentrez sur le court.

 

1) Changez votre identité

 

La première chose indispensable à comprendre est que vous ne manquez pas de confiance en vous.

Vous allez me dire « Mais si, je n’ai pas confiance en moi ».

Et c’est souvent là qu’est tout le problème.

Vous vous identifiez à ce manque de confiance.

Chaque fois que vous vous dites que vous n’avez pas confiance en vous, vous renforcez ce manque de confiance.

Tout ce que tu mets derrière « Je suis », tu le deviens.

Je sais que « le manque de confiance en soi » est très à la mode dans notre société mais si vous souhaitez jouer votre meilleur tennis, cessez immédiatement de vous répétez cela.

Chaque fois que vous allez vous surprendre à dire que vous manquez de confiance, remplacez-le immédiatement par « J’ai de plus en plus confiance en moi chaque jour ».

Et je sais que cela peut paraître idiot au début mais c’est à vous de voir si vous désirez continuer avec ce manque de confiance ou pas.

Peut-être qu’au début, lorsque vous allez vous répéter ces nouvelles affirmations, vous allez entendre une petite voix à l’intérieur de vous vous dire : « Mais c’est débile », « C’est faux, tu n’as jamais eu confiance en toi ».

C’est normal puisque pour la plupart d’entre vous, cela fait des années que vous répétez ce genre de phrases…

Mais vous allez voir qu’avez un peu de pratique, vous allez commencer à penser, ressentir et agir comme quelqu’un qui a confiance en son tennis.

 

2) Modélisez l’attitude des champions

 

L’astuce ici, va consister alors à faire comme si vous aviez 100% confiance en votre tennis.

Effectivement, votre cerveau ne fait pas la différence entre une situation réellement vécue et une situation inventée de toute pièce. A condition qu’elle soit imaginée avec une intensité émotionnelle suffisamment puissante.

Cette création d’image mentale en vous imaginant avec l’attitude d’un champion n’est donc pas neutre.

Elle vous permet d’adopter la physiologie, la façon de respirer et l’état d’esprit que vous aviez lorsque vous étiez pleinement confiant.

Ainsi, vous recréez les conditions internes qui vous permettent d’avoir 100% confiance en soi au tennis.

Or, chaque état émotionnel est associé à un ensemble de sous-modalités (paramètres internes à vous-même) qui vont déterminer l’état dans lequel vous serez.

Si vous arrivez à adopter les mêmes sous-modalités que vous vivez lorsque vous êtes pleinement confiant, vous ressentirez automatiquement ce degré de confiance.

Par exemple, si vous essayez d’avoir confiance en votre tennis en baissant les épaules, en ayant la machoire et les joues tendus et en coupant la respiration, ce sera impossible.

C’est la magie de la relation corps-esprit. Il existe deux façon de changer votre état interne : soit par votre physiologie, soit par là où vous portez votre attention.

Ainsi, si vous adoptez la physiologie des champions (posture, façon de respirer, même façon de bouger…), vous serez alors dans un état beaucoup plus propice à ressentir de la confiance.

 

3) Changez vos références 

 

Comme je vous l’ai dit, le manque de confiance vient d’un ensemble de références passées qui ont été enregistrées dans notre mémoire à long terme.

Le problème, c’est que souvent, nous n’enregistrons pas les bonnes références.

Effectivement, nous enregistrons des références associées à la défaite, à la déception et à la frustration.

Donc si vous manquez de confiance en revers par exemple, vous devez changer vos références.

C’est à dire que plutôt que de vous remémorez tous les moments où vous n’avez pas été confiants en revers, faites l’inverse.

Allez chercher les moments où vous vous êtes senti bien en revers.

Comme je vous l’ai dit, votre état interne est déterminé par votre physiologie et votre attention.

Donc si vous portez votre attention sur ce qui n’a pas fonctionné dans le passé, vous vous mettez dans un état qui vous conditionne à ce que cela ne fonctionne pas dans le présent.

Je sais que certains se disent « Non, moi j’ai jamais rien senti en revers ».

C’est une histoire que vous vous racontez.

Il y a forcément des moments où vous vous êtes senti bien.

Mais vous avez construit votre identité autour de ce revers qui ne vous convient pas et vous ne voulez pas en changer.

Or, tant que vous ne changerez pas cet état d’esprit, votre revers ne changera pas.

Einstein disait « La folie, c’est de faire toujours la même chose et d’espérer des résultats différents ».

Faîtes une liste des moments où vous avez été confiance.

Puis ressentez ces sensations, revivez chacun des moments jusqu’à votre cerveau enregistre que vous pouvez avoir confiance.

 

4) Visualisez-vous en confiance

 

Plutôt que de vous expliquer en quoi consiste la visualisation, je préfère qu’on aille au coeur du sujet. Faisons donc un exercice et je vous invite vraiment à jouer le jeu.

Fermez les yeux, commencez à vous détendre (Faîtes le vraiment ! Soyez un bon sceptique. Vous aurez le droit dire que ça ne marche que si vous avez essayé, ok ? )

Allez reprenons, fermez les yeux et prenez 3 grandes et profondes inspirations.

Ensuite, allez chercher tous les moments où vous avez été pleinement confiant.

Rapprochez ces images de vous, agrandissez-les, illuminez-les…

Rendez-les vivantes le plus possible.

Ensuite, demandez-vous qu’est-ce que vous entendiez ? Est-ce que c’était le bruit de la balle ? Les supporters ?

Amplifiez les sons et revivez ce moment.

Demandez-vous ensuite qu’est-ce que vous ressentiez ?

De la fierté ?

De la sérénité ?

De la détermination ?

Où est-ce que ce situait cette sensation dans votre corps ?

Amplifiez cette sensation jusqu’à vous sentir pleinement dans l’expérience !

 

Je sais que si vous êtes au bureau, c’est peut-être pas évident.

Néanmoins, ce genre d’exercice permet de développer une véritable confiance et une détermination à toute épreuve.

Je vous conseille de faire cet exercice avec une personne extérieure pour pouvoir réellement revivre ces moments et donner toute sa puissance à cet exercice.

Entraînez-vous à vous remémorer les réussites de votre passé et à sélectionner les réussites du présent.

C’est ce socle qui va vous permettre d’avoir confiance en vous et en votre tennis.

Votre futur n’est que la continuité des références que vous avez associées dans le passé et de ce que vous croyez être capable de faire dans le présent.

 

Faire comme si par rapport à un coup en particulier

Vous pouvez appliquer cela par rapport à un coup en particulier.

Par exemple, si vous avez l’habitude de vous dire « Je sens pas la balle en revers », commencez à vous dire « Je sens de plus en plus la balle en revers ».

Attention, j’en vois déjà parmi vous qui répète ce genre d’affirmations en traînant les pieds et en se disant « Je vais essayer ces techniques mais je suis sur, ça marche pas ».

Effectivement, cela ne marchera pas dans cet état-là, vous devez donner vie à ces affirmations.

Ne faîtes pas que les répéter, demandez-vous également « Comment ce serait si j’avais confiance dans mon tennis ?  » et laissez apparaître des images mentales.

Demandez-vous « Qu’est-ce que je ressentirai si j’avais confiance » et faites comme si !

Pourquoi tous les sportifs de haut-niveau utilisent la visualisation ?

Parce que ça marche, c’est tout !

 

Sortir de l’impasse

Lorsque nous nous trouvons dans l’impasse, que nous n’arrivons pas à trouver une solution durant un match

Alors créer une vision dans laquelle nous faisons comme si nous étions un des meilleurs joueurs du monde nous permet de sortir de notre cadre négatif.

En prenant en compte ces enseignements, faire « comme si » peut ensuite se prolonger dans chacun de nos matchs.

Puis, à force de faire « comme si », le nouveau comportement, la nouvelle émotion devient une habitude et s’intègre dans notre zone de confort…

Nous faisons et nous ressentons… tout court….

La technique du « Comme si » paraît simple : elle l’est. Mais elle produit des résultats extraordinaires.

C’est elle qui vous permettra de réussir.

Elle vous permettra de re-gagner votre confiance ! Et que pourrez jouer votre meilleur tennis.

 

 

A vous de prendre confiance en votre tennis

 

Récapitulons.

Nous avons vu dans cet article que le manque de confiance n’était qu’une perception.

Seulement, vous ne prendrez pas confiance grâce à la lecture passive de cet article.

Je vous pose donc cette question et j’attends votre réponse dans les commentaires : Laquelle de ces techniques allez-vous mettre en place dès maintenant ?

Je vous invite également à partager cet article afin de permettre au plus grand nombre de libérer leur potentiel tennistique !

Avec passion,

Julien

 

PS : La cohérence cardiaque est également un outil qui permet d’augmenter la confiance en soi, je t’en parle dans cet article.

Tu penses que cela peut servir à quelqu'un de ton entourage ? Alors partage-le :)
mentaldacier

About the Author

mentaldacier

Julien Musy, créateur de Mentaldacier, accompagne les joueurs de tennis à exprimer leur plein potentiel en match tout en s'épanouissant sur le court de tennis. Après avoir été plusieurs fois vice-champion de France de Tennis entre l'âge de 12 et 18 ans et sélectionné en équipe de France d'avance, il finit par arrêter le tennis et à abandonner ses rêves à cause d'un mental défaillant. Depuis, il s'est formé dans différents endroits du monde à la recherche d'éléments pour lui permettre de répondre à la question : "Pourquoi deux joueurs ayant le même potentiel auront à long terme des résultats très différents ?". Ses recherches lui permettent aujourd'hui d'accompagner des joueurs entre 12 ans et la première série pour permettre au plus de joueurs possibles d'aller jusqu'au bout de leur capacité.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required
Thebault Esther

Bonjour Julien,
je trouve tes articles et vidéos très intéressants, cependant je n’arrive pas à accéder aux bonus que tu indiques dans cet article, y a-t-il un autre moyen d’accéder à ces bonus ?
Par ailleurs j’ai démarré le programme concentration extrême, que j’aime beaucoup. Cela me permet d’aborder sous un angle différent cet aspect du mental. Merci d’avance !
Esther

    mentaldacier

    Hello Esther, je viens de remarquer que j’avais 100 commentaires en attente sur le blog. Desolé de pas t’avoir répondu ;).

Leave a Comment:

All fields with “*” are required